Financer son entreprise à partir d’un micro crédit professionnel

Août 11, 2020 Emprunter
micro crédit professionnel

Financer son entreprise à partir d’un micro crédit professionnel

Certaines entreprises éprouvent de la difficulté à financer leur projet à partir d’une offre de prêt auprès d’une banque traditionnelle. Heureusement pour ces derniers, le micro crédit professionnel vient à la rescousse pour éviter la catastrophe. Le microcrédit professionnel donne l’opportunité à plusieurs individus de lancer leur activité. Focus sur ce type de financement exceptionnel.

Définition d’un micro crédit professionnel

Le micro crédit professionnel fait partie des genres de prêt destiné à aider les créateurs d’entreprises ou tout individu qui souhaite promouvoir son activité. Il se présente comme une meilleure alternative vis-à-vis du refus catégorique des demandes de prêt de la part des institutions financières classiques.

Dans la majorité des sollicitations, cette catégorie aide au financement de la création, le rachat ou la stabilisation d’une entité artisanale ou commerciale. L’ADIE ou Association pour le Droit à l’Initiative Economique s’occupe essentiellement à 84 % de ce type de micro crédit en France. Cela dit, d’autres acteurs offrent également les mêmes services tels que France Active ou France Initiative.

Les bénéficiaires du micro crédit professionnel

Le micro crédit professionnel cible particulièrement les créateurs d’entreprises et les entrepreneurs exclus du système bancaire traditionnel et qui pratique leurs activités en France. N’importe quel dirigeant d’entreprise a accès à ce mode de financement sur n’importe quel secteur d’activité et sans distinction de statut. On peut citer les autoentrepreneurs ; les entreprises individuelles ; les EURL ; les SASU ; les SARL ; les SAS ; entre autres.

Les spécificités du micro crédit professionnel

Le micro crédit professionnel se spécifie sur trois principaux critères : le montant, le taux et la garantie. Les montants ne sont pas conséquents comme son nom l’indique et le taux varie en fonction des organismes prêteurs. Par contre, le souscripteur a l’obligation de fournir une garantie.

Dans la généralité des cas, le FCS ou Fonds de Cohésion Sociale octroie la garantie aux emprunteurs. Il assure le remboursement sur une proportion considérable de la valeur du crédit. Cet appui permet aux entrepreneurs de construire un projet à long terme. En ce qui concerne le taux, il varie en fonction de l’établissement entre 5 % à 10 %. L’indice est particulièrement intéressant par rapport au taux pratiqué par les banques classiques.

Les conditions d’octroi d’un micro crédit professionnel

Les principales conditions d’obtention d’un micro crédit professionnel sont les suivants :

  • l’établissement est en cours de création ou est actif depuis 5 ans au minimum ;
  • l’entreprise dispose de plusieurs échecs à son actif lors de quelques demandes auprès des institutions financières ;
  • la demande de financement ne doit pas dépasser les 10 000 euros au maximum ;
  • le souscripteur doit fournir une caution à hauteur de 50 % du montant imparti ;
  • le besoin en financement doit être lié à l’activité de l’entreprise. Normalement, l’organisme d’accompagnement partage ces informations à l’emprunteur.

Quant au remboursement du micro crédit professionnel, le délai est plafonné jusqu’à 60 mois. Toutefois, le souscripteur a le droit de demander un différé de remboursement selon l’institution avec laquelle il a pris contact. L’ADIE est un acteur important dans le domaine de ce genre de crédit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *